Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 17:24

Les fonctionnaires restent dans l’expectative a cause de l’article 77 de la loi de finances 2008 qui n’a toujours pas été appliqué. Il (l’article) a institué, rappelons-le, une bonification des taux d’intérêt des prêts accordés par les banques aux fonctionnaires pour l’acquisition d’un logement. Cette catégorie de la société est restée ainsi sur sa faim, faute d’un décret d’application qui tarde à voir le jour.

 

Des banquiers, contactés par nos soins, ont assuré qu’aucune note officielle obligeant les institutions financières à mettre en œuvre ces dispositions n’a été diffusée jusqu’ici. Selon les termes de l’article 77 de la loi de finances 2008, les fonctionnaires peuvent bénéficier d’une bonification du taux d’intérêt à 3% sur les prêts bancaires consentis en leur faveur. L’article en question a institué une autre bonification d’intérêt au profit des victimes des dernières catastrophes naturelles. Il s’agit, plus précisément, d’une bonification des taux d’intérêt (dans la limite de 2%) des prêts bancaires (crédit inférieur ou égal à 2 millions de dinars) consentis pour la reconstruction des habitations, en remplacement des chalets installés suite au séisme de 1980 . La même loi, dans son second volet, prévoit une autre bonification des taux d’intérêt (dans la limite de 2%) des prêts bancaires (inférieurs ou égaux à 1 million de dinars) consentis aux propriétaires sinistrés des locaux à usage commercial, industriel ou artisanal dans les wilayas d’Alger et de Boumerdès, détruits suite au séisme de mai 2003.

Plus d’une année plus tard, cet article de loi est resté lettre morte dans les tiroirs des services de la chefferie du gouvernement, censés rédiger les textes exécutifs nécessaires pour la mise en application de cet article de loi. Contacté par nos soins, le chargé de la communication au ministère des Finances a expliqué que les dispositions et les conditions d’application de cette bonification doivent être fixées par des textes exécutifs, dont la publication relève des compétences des services de la chefferie du gouvernement. Introduit afin de mettre fin aux spéculations sur le logement, l’article 77 de la loi de finances 2008 semble ainsi voir son application renvoyée aux calendes grecques. La banque publique de l’immobilier Cnep-banque a gardé ses taux d’intérêt inchangés. Les taux d’intérêt débiteurs de la Cnep-Banque (achat logement neuf ou ancien, construction, aménagement, extension, achat de terrain) sont fixés à 5,75 % pour les épargnants sur livret « Epargne logement », à 6,25% pour les épargnants sur livret « Epargne populaire » et à 7% pour les non-épargnants.


Plusieurs catégories sociales, à l’instar des enseignants et des administrateurs sont privées ainsi de l’opportunité qu’offre l’article 77 de la loi de finances 2008. Les aides accordées par la Caisse nationale du logement (CNL) s’avèrent insuffisantes pour les besoins de l’acquisition d’un logement. D’autant plus que cette aide est conditionnée par un contrat qui doit être conclu avec un promoteur immobilier agréé par le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, avons-nous appris auprès de la CNL. Quant au logement social, l’accès à cette formule est soumis désormais à une série de nouvelles conditions, impliquant, entre autres, l’ancienneté de la demande, le nombre d’enfants à charge et la durée de résidence du postulant dans la commune concernée. Le crédit immobilier assorti d’un taux d’intérêt bonifié aurait donc pu être une solution pour les milliers de demandeurs de logements.

Source : El Watan

Repost 0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 22:02

Il y a des drôleries de la vie courante, du a des comportements sociaux qu’on ne peut vivre que dans des pays conservateurs comme le notre, spécialement dans une ville   « kabsa chema »  comme Tizi ouzou, donc je vous raconte, une de ces drôleries que j’ai vécu, il y a quelques jours.

Etant obligé de passer un examen médical dans une clinique privé de la ville, je demande dés mon arrivée sur les lieux au responsable du service « une femme » quelques détails, au sujet de l’examen que je m’apprête a subir, qui a comme nom médical, RGO, alors que réellement c’est un lavement du colon avec prise de plusieurs clichés en administrant 1.5 litre d’un produit qui ressemble a du petit lait appelé «barité ».

Madame la responsable de service m’explique qu’en ingurgitant le 1.5 litre de produit, des clichés seront pris pour examiner l’état de mon colon.

Jusqu’ici tout va bien, jusqu’au moment ou je rentre dans la salle de radiologie, pris en charge par un homme cette fois ci, qui me demande de me déshabiller, étonné, je pose la question

-        j’enlève le pull.

-        non monsieur, le tout

Surpris :

-        le tout ?

-        oui et vous mettez ça pour vous couvrir

Une espèce de demi chemise qui couvre la moitié du corps et me demande de monter sur la table de radiologie  pour me fourrer dans le c… une espèce de sonde et me remplit par l’anus mon colon de ce fameux litre et demi de produit, s’en est suivi l’examen complet comme expliqué plus haut.

Mais le plus étonnant dans toute cette histoire, et qui me taraude l’esprit, pourquoi la bonne femme, responsable du service ne voulait souffler mot sur la manière d’introduire le liquide car ce qu’il faut préciser, entre ce que j’avais compris, boire le liquide et ce que j’ai subi, fourré par l’anus, c’est deux monde différent, surtout que je m’y attendais pas.

 

Et pourtant ,la responsable avait l’air d’une femme cultivé qui connaissait bien son métier, mais au point ou par timidité ou je ne sais quoi ,parce que je suis un homme ,elle ne me parle pas de cul ou je ne sais quoi, quoique on est dans une structure sanitaire ,c’est vraiment le comble, en tout cas c’est un comportement vraiment bizarre de cette femme, qui de plus est responsable de ce service que je n’ai toujours pas compris car pour finir, parler de parties génitales est différent de parler de sexe, et peut être c’est la nuance qu’elle n’arrive pas a comprendre.

 

Repost 0
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 19:14
Un chimiste algérien au chômage a été condamné, hier, mardi, à neuf ans de prison par un tribunal britannique pour avoir pulvérisé une mixture composée de ses excréments dans plusieurs magasins et un pub, a rapporté l’AFP. Sahnoun Daïfallah, 42 ans, avait transvasé sa mixture – urine et matières fécales – dans un récipient de 1,5 litre de désherbant qu'il transportait dans un sac pour ordinateur portable modifié pour permettre à l'embout de dépasser. Equipé de cet attirail, il a mené des attaques en mai 2008 dans plusieurs supermarchés de la région du Gloucestershire et aspergé d'un produit malodorant des ouvrages pour enfants dans une librairie et dans un pub. Ces agressions ont causé quelque 700 000 livres sterling de dégâts et de pertes de revenus.

En perquisitionnant chez lui, la police avait découvert des réserves de sa mixture ainsi que des plans pour la disperser dans plusieurs villes britanniques, dont Bristol et Birmingham. «Vos actions démontrent un total mépris pour la sécurité du public et vous avez causé une angoisse et une inquiétude considérables», a déclaré la juge du tribunal de Bristol en annonçant la sentence. Elle a notamment rappelé que Sahnoun Daïfallah imaginait des attaques à l'aide d'armes biologiques afin d'effrayer le public. «Vous avez mobilisé une importante quantité de policiers et de techniciens médico-légaux car la nature des substances était inconnue», a-t-elle relevé. L'Algérien diplômé en chimie industrielle avait été déclaré coupable le mois dernier de quatre chefs d'accusation, dont contamination de nourriture et possession d'une arme, en l'occurrence un lance-pierre.

Repost 0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 21:44

Une très bonne initiative que se propose de mettre en œuvre prochainement,durant le mois d’Aout 2009, le comité de village de Ait Zaim,commune de Maatkas en collaboration avec l’association culturelle « thakdjdith » et qui consiste à l’organisation d’un grand mariage collectif au bénéfice des jeunes du village.

 A noter que c’est la première fois que ce genre de manifestation est organisé dans la région au bonheur de tous les jeunes pour qui la célébration de mariage est devenue problématique du fait des frais coûteux.

 D’après nos sources, il y aurait actuellement 10 jeunes qui se sont portés sur la liste ouverte a cet effet, au niveau du bureau du comité de village, qui sont intéressés par ce projet d’aide. L’aide consiste à l’attribution aux mariés d’une chambre à coucher, des vêtements pour les couples et la prise en charge par le comité de la restauration de tous les invités.

Cette très bonne initiative qui vient a point nommé pour redonner espoir a beaucoup de jeunes qui voulaient passer ce cap mais que les conditions de vie rendait des fois difficile à concrétiser.

Repost 0

Présentation

  • : Tizi-ouzou,le blog
  • Tizi-ouzou,le blog
  • : un blog consacré à l'actualité de la ville de Tizi-ouzou et à l'info relatif a la wilaya de Tizi ouzou en reprenant tous les évenements qui se produisent en kabylie et précisement à Tizi ouzou.
  • Contact

Compteur

Recherche

Archives