Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 15:51

 

dessin04_1045003.jpg

 

Les forces de l’ordre doivent veiller à l’application stricte d’installer le chronotachygraphe sur les véhicules poids lourds.

Si de l’autre côté de la Méditerranée, il est obligatoire depuis 1969 pour tous les véhicules de transport de personnes de plus de 8 places et sur les véhicules de transport de marchandises de plus de 3,5 tonnes, en Algérie, il aura fallu attendre 43 longues années.
L’entrée en vigueur du  texte réglementant l’obligation de l’installation d’un chronotachygraphe sur les véhicules poids lourds est annoncée pour la fin juin, avons-nous appris auprès de la direction des transports de la wilaya de Annaba. Les dispositions d’application sont en passe d’être finalisées à la direction des transports terrestres du ministère de tutelle, a-t-on ajouté. Il aura fallu toute une décennie au ministère des transports pour préparer les dispositions en question, le chronotachygraphe étant instauré par l’article 49 du code de la route (Journal officiel du 19 août 2001).  Qu’est-ce qu’un chronotachygraphe ?

«C’est un appareil électronique appelé communément «mouchard», lequel, outre la vitesse suivie, enregistre les temps de conduite et d’arrêt (coupures) ainsi que les temps de travail ou de disponibilité, le total permettra de déterminer avec exactitude le temps de service assuré par le conducteur», explique Djamel Guerfi, expert automobile à Annaba. Faciliter le contrôle des temps de conduite, veiller au strict respect des temps de repos quotidien et hebdomadaire devant être prescrits par les textes législatifs et combattre ainsi l’une des causes majeures des accidents de la route causés par les poids lourds, sans cesse en hausse, est l’objectif assigné à la mise en œuvre de l’obligation de les doter de ce type d’appareil. Toutefois, une question que d’aucuns se posent : pour quelle version, analogique ou numérique, va-t-on opter en Algérie ? «Il est clairement établi que chez les Algériens, du moins la majorité, la qualité médiocre et l’achat à moindre coût  sont érigés en règle.

A l’exception des deux grandes entreprises Sonatrach et Sonelgaz, de par la nature sensible de leurs produits, on va assurément opter pour la version la moins coûteuse, c’est-à-dire le chronotachygraphe analogique (disque de papier). Désuet, celui-ci est en train d’être abandonné en faveur du numérique où l’enregistrement se fait dans la puce de la carte conducteur», répond M. Guerfi, ex-directeur régional de l’Exal (Expertise Algérie). Du côté des assureurs, l’on estime que le nouveau dispositif de contrôle sera de nature à limiter leurs dépenses en matière de sinistres. En offrant la possibilité de déterminer les responsabilités dans la survenance des sinistres, il sera d’un apport certain pour élucider les litiges entre compagnies d’assurances dans le traitement des recours. «Les déclarations contradictoires des assurés pourraient désormais être mieux jugées par les régleurs de sinistres pour peu que ce moyen de preuve leur soit fourni. La mise en place des chronotachygraphes est également bénéfique pour les assureurs vu qu’il aidera à mieux gérer le parc de la flotte lourde», souligne Djamel Abbaci, assureur-conseil spécialiste des grandes entreprises.



Repost 0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 08:29
Les jours de repos hebdomadaire seront les vendredi et samedi à compter du 14 août prochain. C’est ce qui a été décidé lors du Conseil des ministres qui s’est tenu hier sous la présidence du Chef de l’Etat. Au cours de cette réunion, le Conseil des ministres a également adopté la loi de finances complémentaire. Deux ordonnances, l’une portant sur la révision de la loi sur l’eau, et l’autre sur la police de sécurité routière ont été par ailleurs adoptées. Autres dossiers abordés par le Conseil, l’emploi des jeunes et le financement des PME.
source; le temps
Repost 0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 07:36

 Un projet de mise en place d'une centrale de réservation régionale sera bientôt concrétisé, a souligné hier le DG de Sypro Informatique, une entreprise spécialisée dans le conseil informatique au profit des établissements hôteliers, des restaurants, des agences de voyage et de tourisme.

Il s'agit d'une banque de données, un fichier de statistiques qui va outiller les professionnels du secteur du tourisme en leur permettant d'avoir toutes les informations, dont celles liées à l'hébergement et à la restauration. Ce nouveau concept, communiqué hier lors d'une journée d'information à l'hôtel Phoenix, a été l'occasion pour les représentants de cette entreprise d'expliciter l'ensemble des mécanismes mis en place pour s'adapter aux problématiques de chaque client.

Selon M. Brahiti, DG de Sypro Informatique, l'ensemble des solutions proposées sont conçues pour faciliter les interventions à distance. Pour ce qui est des établissements hôteliers, la solution Sypropack-Hôtel porte sur l'installation de logiciels spécifiques pour l'hébergement, la restauration, d'un réseau internet Wifi intégré dans toutes les chambres, d'un système de sauvegarde des données, en plus d'une sécurisation et d'une maintenance informatique complète. Autant d'éléments qui permettront aux clients de mieux gérer leurs données et par conséquent d'avoir en temps précis leur fichier et leurs base de données.

Selon notre interlocuteur, quelque 200 clients ont adopté ce nouveau concept à travers l'échelle nationale, dont l'hôtel Le Royal d'Oran, Albert 1er, Hôtel Safir, le Mercure, le Sofitel, Lounge Hôtel et autres. Cet accompagnement informatique va se généraliser à d'autres établissement hôteliers implantés à travers la région Ouest d'Oran, a indiqué notre interlocuteur, ajoutant qu'avec l'intégration de ces solutions informatiques pour une meilleure gestion administrative et qualitative, on participera à la promotion du plan qualité tourisme. C'est ce qui permettra de créer cette centrale de réservation régionale, un véritable fichier d'identification des potentialités de toute la région.

Tout en explicitant les avantages et la rapidité de ces solutions informatiques pour être au diapason des progrès réalisés dans le monde, notre interlocuteur a tenu à souligner que des contrats renouvelables sont signés avec les clients et des redevances mensuelles, allant de 45.000 à 110.000 dinars, sont perçues sur ces services loués par Sypro Informatique. Cette journée d'information, organisée par la direction du tourisme en collaboration avec Sypro Informatique, vient s'inscrire dans le plan qualité tourisme initié par le ministère de tutelle pour l'amélioration des prestations de service touristique en Algérie. Selon le directeur du tourisme de la wilaya d'Oran, l'objectif de ce plan d'action est de labelliser nos produits et de moderniser la prestation afin de répondre aux donnes de l'heure.

source:Le quotidien d'oran

Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 07:56

Le ministre des Travaux publics est catégorique quant à l'exploitation de l'autoroute Est-Ouest, qui sera livrée dans sa totalité d'ici à fin 2009.Le système de péage sera appliqué, nous a-t-il confié hier lors de son point de presse en marge de la rencontre nationale sur la préservation de l'outil de production des entreprises du secteur.

«Nous avons réalisé une autoroute aux normes internationales, plus précisément européennes. Cette infrastructure sera dotée d'aires de repos, de stations de carburants et de tous les équipements nécessaires. C'est un projet de qualité qui a nécessité une enveloppe de 11 milliards de dollars», a-t-il répondu à notre question.

Selon le ministre, une société sera créée pour l'exploitation de la nouvelle autoroute. Elle sera appelée à gérer le péage et l'entretien de cet axe, considéré par le ministre comme un facteur de développement économique. S'agissant des tarifs d'entrée sur ce réseau routier, Amar Ghoul s'en remet aux décisions du gouvernement, habilité, selon lui, à s'engager sur les niveaux de prix et la date de la mise en œuvre du péage. «Une étude a été réalisée sur ce point.

Nous avons constaté que l'autoroute Est-Ouest sera rentable étant donné qu'elle pourra absorber 85% du trafic national, dont 50% du trafic de poids lourds. Un camion qui transporte une marchandise d'une valeur de 10 millions de dinars pourra bien payer un ticket équivalent à un café ou un sandwich», ajoute-t-il, sans ironie.

source:le temps

 

 


Repost 0
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 21:55


Le Global Positioning System (GPS), ce système mondial de positionnement par satellites, est désormais accessible à partir de notre pays.

Lancé pour la première fois à la fin du mois d’octobre dernier, il compte aujourd’hui des centaines d’utilisateurs. La solution est commercialisée par Eurosoft Algérie, une filiale de Software Associate International (SAI) qui détient la licence d’exploitation. Une licence que convoitaient de nombreuses sociétés : elles étaient près d’une quinzaine à déposer leurs candidatures auprès de l’Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (Arpt).


Mais une fois les conditions d’éligibilité fixées, la plupart se sont retirées vu qu’elles ne répondaient pas à certains critères. Sur ce registre, il y a lieu de signaler que les pouvoirs publics ont privilégié les solutions développées localement.Or, la quasi-totalité des candidatures avaient présenté des applications importées. C’est cela qui a fait la différence et permis à SAI de rafler le marché. Cela étant, l’introduction du GPS dans notre pays est de nature à changer bien des données, dans le secteur des transports notamment.


Il faut dire que ce système mis en place, à l'origine, par le département de la Défense des Etats-Unis d’Amérique, est doté de nombreuses options permettant de localiser des véhicules roulants, des navires, des avions, des missiles et même des satellites. Du coup, il peut constituer un outil efficace de lutte contre la criminalité en général et le vol de voitures en particulier.


Aussi, est-il à même de rendre d’énormes services aux gérants de sociétés de transport et de location de voitu-res : il leur offre, entre autres, la possibilité de surveiller leur flotte et de débusquer d’éventuels chauffeurs «fraudeurs». Last but not least, il permet de faire des économies de carburant. Avec de tels atouts, le GPS ne risque pas de «chômer» dans notre pays, loin s’en faut.


D’ores et déjà, il compte de nombreux utilisateurs parmi les particuliers et les gérants de sociétés de transport. «Nous avons installé plus de 600 boîtiers à ce jour», révèle le directeur général d’Eurosoft Algérie, Adel Tamzali. Et de préciser : «Nos clients se comptent surtout parmi les particuliers qui possèdent des véhicules de luxe et les professionnels du secteur des transports. Tous ont acquis la solution au départ pour se prémunir contre le vol avant de découvrir qu’elle a d’autres applications encore plus intéressantes.»

Source:Infosoir 

 

Repost 0

Présentation

  • : Tizi-ouzou,le blog
  • Tizi-ouzou,le blog
  • : un blog consacré à l'actualité de la ville de Tizi-ouzou et à l'info relatif a la wilaya de Tizi ouzou en reprenant tous les évenements qui se produisent en kabylie et précisement à Tizi ouzou.
  • Contact

Compteur

Recherche

Archives