Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 05:52

Des unités spéciales du corps de  la gendarmerie nationale, dénommées «sections de sécurité et d'intervention (SSI) sont opérationnelles depuis hier à travers certaines localités de la wilaya  de Tizi Ouzou

, a annoncé une source proche du groupement de la gendarmerie de la même wilaya, précisant également que ces unités au nombre de 7 sont affectées au niveau des localités de Tizi Ouzou Draâ Ben Khedda, Tigzirt, Aïn El Hammam, Yakouren, Fréha et Tadmaït depuis quelques jours pour devenir opérationnelles depuis hier.

Selon les informations fournies par notre source, ces unités d'élite formées dans les grandes écoles de formation de la gendarmerie interviendront dans des missions des plus difficiles,  qualifiées parfois d'impossibles par les spécialistes des questions sécuritaires.

Ces gendarmes d'élite à la tenue différente de celle que portent les autres gendarmes sont formés pour  intervenir dans de grandes opérations de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, particulièrement le terrorisme et le banditisme, à travers  de dangereux foyers et maquis. 

Le programme de ces nouvelles unités qui viennent renforcer  la vingtaine de brigades de gendarmerie opérationnelles à Tizi Ouzou consiste principalement  en des descentes inopinées sur les localités périphériques des centres urbains de la wilaya où l'on enregistre une forte activité criminelle, de par l'absence  de tout corps de sécurité dans ces mêmes localités où le terrain est ainsi occupé par les délinquants de tout bord et autre bandes de malfaiteurs qui sévissent contre les populations et les biens, surtout au niveau des localités qui ne bénéficient pas de couverture sécuritaire.

source ;le temps

Repost 0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 09:12
Au fil des jours, la situation se corse davantage à Souk El Tenine, dans la daïra de Maâtkas, au sud de Tizi Ouzou. Alors que 54 cas d'intoxication ont été enregistrés depuis une semaine et qui ont fait un décès, voilà que douze nouveaux cas ont été enregistrés avant-hier dans les villages de cette même localité. Il semble, selon les informations en notre possession, que l'origine de cette intoxication collective qui a semé la psychose au sein de la population locale soit liée à l'eau.
Repost 0
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 00:49

Finalement Mohamed Allaoua se contentera d’un seul méga concert le 7 septembre prochain au stade Oukil Ramdane de Tizi-Ouzou au lieu des quatre galas initialement annoncés à la maison de la culture Mouloud Mammeri. L’information a été confirmée de manière officielle hier par M. Ould Ali El Hadi premier responsable du secteur de la culture dans la wilaya : « On a opté pour la formule du stade pour donner une autre dimension aux spectacles qu’abrite la ville de Tizi-Ouzou durant les soirées de ce Ramadhan. Ca permettra aussi à un plus large public d’en profiter de l’ambiance particulière d’une telle affluence. Je saisirai l’occasion pour rassurer les familles puisqu’un espace suffisant leur sera réservé, et leur sécurité sera totalement assurée.

Comme on a décidé de réduire le prix du billet à 200 DA au lieu de 300. J’invite donc le public à venir nombreux nous partager ces grands moments de joie et de fête. » Pour le programme en détail, Allaoua animera donc la soirée du 7 septembre avec Moh Amichi et Brahim Medani en ouverture du spectacle, tandis que le lendemain ça sera autour de Zahouania de « mettre le feu », avec Cherif Douzene en première partie de la soirée.

Repost 0
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 08:34

La wilaya de Tizi Ouzou sera bientôt reliée à l'autoroute Est-Ouest via une pénétrante à travers la daïra de Draâ El Mizan programmée à la réalisation sous forme d'évitement, a-t-on appris de la direction des travaux publics (DTP). La DTP s'attend, par ailleurs, à la réception de l'évitement nord (long de 4,5 km) du chef-lieu de la wilaya

reliant la RN12 au niveau de la banlieue de Boukhalfa au CW224 traversant la commune de Sidi Naâmane, en passant par Oued Sebaou, parallèlement à l'échangeur de Tadmaït et de l'ouvrage d'art en réalisation au lieudit Tala Ouleli de Boghni, sur le CW4.
Repost 0
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 08:23

Le projet de réalisation du téléphérique de Tizi-Ouzou semble se concrétiser à grands pas. C’est, du moins, ce qui ressort de la réunion de travail tenue dimanche dernier au siège de la wilaya ou une présentations intégrale et définitive de la troisième étape du projet a été faite. Sous la présidence du directeur des transports, Kamel Rezzig, la séance a été consacrée essentiellement au décryptage de l’étude de faisabilité. De fait, et après avoir analysé les besoins et les caractéristiques de cette ligne de transport urbain, les experts ont, en majorité, recommandé les deux modes de “télécabine” et “téléphérique”.

Concernant le premier segment de la ligne, celui reliant Kaf-Naâdja à la Haute-Ville, les spécialistes ont préconisé l’utilisation d’une télécabine à fort débit, équipée de deux stations intermédiaires, l’une à la Nouvelle-Ville l’autre au stade du 1er-Novembre.

Pour ce qui est du deuxième segment, allant de la Haute-Ville vers l’hôpital Sidi-Belloua, il a été recommandé l’utilisation d’une télécabine en un seul trançon. Finalement, les débats sur le dernier trançon ont abouti à choisir l’option d’un téléphérique en mode va-et-vient : la charge prévisionnelle concernant ce segment étant jugée assez faible.

Cela dit, nous croyons savoir, auprès de sources très au fait du projet, que les travaux de réalisation ne sauront tarder.

Il ne reste qu’a débloquer l’enveloppe allouée. Le téléphérique de Tizi-Ouzou, un rêve il y a peu de temps encore, ne serait plus qu’une question de mois...

source; la depeche de kabylie

Repost 0
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 08:18

90 hectares et 11 439 arbres fruitiers ont été détruits par les incendies  dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Selon le bilan de la Protection civile arrêté au 25 juillet, 142 feux de forêt ont été recensés. Un bilan catastrophique, doit-on dire, et le pire est toujours à craindre puisqu’on n’est encore qu’à la moitié de la saison des grosses chaleurs.

Hier encore, sept départs de feu ont été signalés. Trois à Larbaâ Nath Irathen, deux à Aïn El Hammam et deux autres du côté des Ouadhias. A l’heure ou nous mettons sous presse, seul un incendie a été neutralisé parmi les sept. Les six autres qui se sont déclarés dans l’après-midi continuaient à sévir à la faveur de la canicule qui plombe la Kabylie. Le climat était encore souffocant, hier, à Tizi-Ouzou. La chaleur a été  torride et ce n’est pas fini puisque les services météorologique prévoient la même chaleur pour aujourd’hui et demain.

C’est cette atmosphère caniculaire qui favorise le déclenchement des feux. Des feux qui s’abattent sans relâche sur la wilaya de Tizi-Ouzou. Aucune commune n’a été épargnée par ces incendies qui ravagent tout sur leur passage. Tizi a enregistré des pertes importantes. 790 hectares et 11 439 arbres fruitiers emportés est loin de constituer un bilan anodin, cela malgré le déploiement tous azimuts des agents de la Protection civile mis en alerte depuis le début de cet été. Pourtant, un dispositif tout aussi important de lutte contre les incendies a été mis en place afin justement de contrecarrer ces feux qui s’invitent chaque année dans la wilaya de Tizi-Ouzou. De telles expériences apocalyptiques ont été vécues déjà auparavant à travers la capitale de Djurdjura qui perd aussi chaque années des pans entiers de sa végétation. Au rythme où vont les choses, la wilaya dotée naturellement de denses maquis et de forêts deviendra dans un proche avenir un territoire de terre nue. Le dispositif anti-incendie, élaboré à base des expériences passées, s’est avéré vain.

On doit donc redoubler d’effort afin d’éviter le pire d’ici à la fin de l’été, une saison qui s’allonge souvent jusqu’au mois d’octobre. C’est durant ce mois d’automne qu’étaient partis en fumée des centaines d’arbres pour la plupart des oliviers l’année passée.

Tizi a encore brûlé, elle a été mise en flamme sous le ragard impuissant de la population. Une population qui doit s’investir davantage pour sauver tous ces espaces qui lui appartiennent.

Il faut dire, par ailleurs, que Tizi-Ouzou est en train de vivre un été exceptionnellement caniculaire. Jamais peut-être la wilaya n’a enregistré des pics de 48°, voire plus, comme c’est le cas cette saison. C’est ce qui a attisé ces feux qui se sont “acharnés” sur son territoire le dévorant peu à peu. La nature écologique de Tizi-Ouzou se meurt petitement et la vigilance doit être de mise. La wilaya a assez perdu de ses maquis, forêts et broussailles. 790 hectares ce n’est pas rien !               

Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 06:28

Dix-sept incendies ont été enregistrés hier dans la wilaya de Tizi-Ouzou, ce qui a accentué la chaleur qui était, sans cela, déjà suffocante. La canicule a dépassé les 46°.

Plusieurs communes ont été touchées par ces incendies. Selon le chargé de communication de la Protection civile, 17 feux ont été recensés. Azazga, Aïn- El-Hammam, Draâ-El-Mizan, Aït-Yahia, Tizi-Rached, Timizrit, Iflissen… pour ne citer que ces communes ont toute connu des départ de feux. Jusqu’à 16 h de la journée d’hier, seuls quatre incendies ont été éteints, selon le même chargé de communication. Les services de la Protection civile de la wilaya étaient en alerte maximale.

Les agents et les brigades étaient sur le terrain pour tenter de lutter contre ces feux qui étaient, selon la même source, loin de menacer les habitations. Ces incendies attisés par la forte canicule qui a sévi hier à Tizi à l’instar d’ailleurs des autres wilaya du pays, ont considérablement augmenté la souffrance de la population. Les prévisions météorologiques ont annoncé pour la journée d’hier et pour ce week-end un temps très chaud et des températures “naturelles” dépassant les 46° pour la wilaya de Tizi. Ce fut d’ailleurs le cas, avec les feux, on peut dire que la température a largement dépassé les prévisions.

On peut affirmer sans risque de nous tromper qu’il a fait jusqu’à 48°, voire plus, sous l’effet des feux et incendies. Tizi aura ainsi vécu une autre journée d’enfer. Rares étaient les personnes qui s’aventuraient à sortir. La ville des Genêts, en effet, était affreusement vide. La circulation routière était très fluide ;  les Tizi-Ouzéens, sauf bien entendu ceux qui étaient tenus par les obligations, ont préféré s’informer chez eux. Du côté de Tigzirt et Azzefoun, soit sur les villes côtières de la wilaya, l’on a signalé une animation particulière. Les plages ont enregistré à l’occasion des affluences record. Chacun a essayé de fuir, selon ses moyens, la fureur de la canicule qui a fait des siennes à Tizi-Ouzou.

Ce week-end s’annonce tout aussi chaud et caniculaire avec toujours des pics de 46° prévus par les services météo. La population qui tient son mal en patience espère au moins que les incendies ne se mêleront pas, ce qui n’est pas toujours évident.

source: la cepeche de kabylie

Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 00:14

Les portes ouvertes sur l’emploi que devaient animer lundi à la salle des fêtes de Boghni, l’ANSEJ, la CNAC, l’ANGEM et l’ANEM, ont été un véritable fiasco.



Les premières personnes, dont de nombreux jeunes qui commencèrent à arriver sur les lieux, ont manifesté à haute voix leur déception de trouver, à 9h passées, les portes de la salle fermées. « Ils ont annoncé par voie d’affichage, depuis plusieurs jours, la tenue de ces portes ouvertes pour aujourd’hui. Mais comme vous le voyez, il n’y a personne. C’est malheureux de voir toutes ces personnes repartir ainsi déçues. La prochaine fois, elles auront perdu toute volonté de revenir », lâche avec dépit un quinquagénaire, venu en quête d’une activité pour son fils. Et d’ajouter : « J’attendrai toute la journée s’il le faut pour, comme on dit, suivre le menteur jusqu’à la porte de sa maison. » Dès son arrivée, la représentante de l’ANGEM, suivie un peu plus tard par deux représentants de la CNAC, derrière son minuscule bureau, le seul meuble en guise de stand, doit faire face à quelques jeunes, visiblement mal informés. « Ils pensaient trouver une réunion concernant la distribution des locaux commerciaux. C’est dû à une mauvaise communication », nous dit-elle.

En effet, pas le moindre panneau d’affichage, ni de banderole à l’extérieur de la salle annonçant ces soi-disant portes ouvertes. « Ceci est du ressort des services de l’APC, qui devaient mettre à notre disposition tout ce matériel nécessaire à l’organisation de cette journée », précise-t-on. De sorte que la salle est restée désespérément déserte jusqu’en début d’après-midi. Vers 14h, de retour sur les lieux pour le suivi de ces portes ouvertes si singulières, presque rien n’avait changé : l’ANSEJ et l’ANEM étaient toujours absentes, dans la salle occupée entre-temps par l’équipe locale des arts martiaux. Grande fut notre surprise de trouver ainsi une journée consacrée à l’emploi transformée en exhibition de katas, certes agréable, sous l’œil amusé des trois représentants déjà cités, jouant pour la circonstance, le rôle de spectateurs. « Comme il n’y a pas de visiteurs, l’équipe sportive a décidé d’utiliser la salle pour ses entraînements », nous explique-t-on. C’est pourquoi les trois représentants ont plié, aussitôt après, leurs bagages, libérant ainsi la place à l’équipe sportive. Dire que la tenue de ces portes ouvertes était prévue pour les lundi et mardi de la semaine dernière, puis annulée pour les mêmes raisons de manque d’organisation

El Watan

 

Commentaires

dans cet article ,l'auteur omet de nous parler de la structure censé organiser cette manifestation et qui a failli sur toute la ligne, pourquoi donc , peut etre que c'est des amis politiques a lui et qu'il ne veut pas les citer en mal, donc les journalistes ,de grace faites bien votre travail ou ne le faites plus.

Repost 0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 08:28

Le général-major, commandant en chef des corps d’armée, Gaïd Salah était, hier, à Tizi-Ouzou, où il a convoqué une réunion “d’urgence” avec les responsables des différents secteurs des services de sécurité de la wilaya.

Le wali était également présent à cette rencontre qui a duré près d’un heure, tenue au niveau du secteur militaire de la ville des Genêts.

Selon nos informations, il y a été question de la situation sécuritaire qui prévaut dans la wilaya et des dernières évolutions qu’elle a enregistrées. Des évolutions qui n’enchantent pas, il faut le dire, puisque les groupes terroristes, toujours en activité, semblent avoir repris du poil de la bête, en témoignent les pertes humaines que subissent les corps sécuritaires à la suite des attaques terroristes qui ont plutôt tendance à se multiplier ces derniers  mois. Gaïd Salah n’a d’ailleurs pas caché sa colère, précise notre source, lors de la réunion d’hier.

Il a ainsi appelé à plus de vigilance, cela d’autant que l’armée s’est fortement déployée dans la région. Le général-major aura même promis un nouveau renforcement militaire pour les quelques prochains jours.

Nos informations affirment que le commandant en chef des corps d’armée n’a pas apprécié la tournure  qu’a prise la situation sécuritaire dans la wilaya de Tizi-Ouzou. L’assassinat des deux soldats samedi dernier à Tala Bounane est considéré comme étant la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.  C’est cette énième tuerie qui aura précipité la venue du général-major à Tizi-Ouzou, surprenant ainsi tout son monde qui ne s’attendait nullement à cette visite.

D’ailleurs, la cérémonie de remise de cadeaux aux lauréats du bac et des autres examens de fin de cycle, tenue hier, a été quelque peu retardée afin de permettre au wali d’y prendre part.

Le courroux de Gaïd Salah, croit-on savoir, a été suscité par le fait que les deux militaires tués avant-hier avaient été assassinés dans l’enceinte même d’un secteur militaire, ce qui démontre, en effet, le manque de vigilance des soldats.

Le général-major, Gaïd Salah, qui effectue sa seconde visite dans la wilaya en l’espace d’une année, a insisté sur la nécessité d’être sur le qui-vive afin de réduire à néant tout risque terroriste qui a tendance à frapper, comme on peut le constater, là où l’attend le moins.

La dernière virée de ce responsable militaire à Tizi-Ouzou remonte au mois de septembre passé. Depuis, la lutte antiterroriste à travers la wilaya a connu des hauts et des bas. Cela dit, depuis quelques mois, les éléments des groupes armés semblent marquer des points après une période où ils essuyaient des pertes considérables.

source: la depeche de kabylie

Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 06:32

Un nouveau procédé de construction, qui pourra bouleverser le monde du bâtiment à Tizi-Ouzou sera présenté aujourd’hui en présence du wali, au cours d’une démonstration qui se déroulera au niveau du pole universitaire de Tamda.

Il s’agit d’un procédé de construction à l’aide de plaque de plâtre, un mode importé d’Allemagne, qui a déjà fait ses preuves sous d’autres cieux. La présentation prévue donc pour aujourd’hui sera faite pour l’entreprise allemande, Knauf, celle même qui a installé l’un des stades ayant abrité la dernière Coupe du monde de foot-ball (2006).

Cela dit, le mérite dans cette “découverte” revient principalement au bureau d’étude Berh-TO puisque, c’est lui qui a insisté pour l’introduction de ce procédé dans la wilaya de Tizi-Ouzou. ce bureau d’étude qui est derrière les plus grandes et importantes réalisations à travers la capitale du Djudjura telles que le pôle universitaire de Tamda, la gare ferroviaire Kef-Nâadja pour ne citer que celles-là, se dit convaincu que ce mode de construction permettra d’aller vite dans les différents projets accordés par la wilaya. “C’est un procédé qui permet un grand rendement car avec ce dernier on peut faire jusqu’à 10 fois plus, par rapport à ce que réalise actuellement la traditionnelle maçonnerie en une journée”, nous dit le directeur du Berh-TO, M. Aït Issad Moussa contacté à ce propos hier.

En sus, le procédé garantit une meilleure qualité de construction.

Voilà donc bien, ce qui peut chambouler le monde du bâtiment dans la wilaya de Tizi-Ouzou pour qu’il soit adopté, puisque celui-ci a impressionné l’un des leaders des bureaux d’étude de la wilaya. C’est qu’il est véritablement efficace et capable de porter un sang neuf au secteur du bâtiment à Tizi-Ouzou, ce dont elle a vraiment besoin afin de réaliser les différents travaux qui lui sont accordés dans le cadre du programme présidentiel relatif notamment, au logement entre-autres ; plus d’un des spécialistes estiment, en effet, que ce procédé allemand pourra faire parler de lui dans l’avenir à Tizi, comme il l’a fait ailleurs.

source;la depeche de kabylie

Repost 0

Présentation

  • : Tizi-ouzou,le blog
  • Tizi-ouzou,le blog
  • : un blog consacré à l'actualité de la ville de Tizi-ouzou et à l'info relatif a la wilaya de Tizi ouzou en reprenant tous les évenements qui se produisent en kabylie et précisement à Tizi ouzou.
  • Contact

Compteur

Recherche

Archives