Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 00:05

DSC08194.JPG

Une très bonne initiative que vient de lancer les services de voirie de l’APC de Tiz Ouzou en procédant à l’enlèvement de toutes les plaques commerciales, accrochées de manière anarchique sur les poteaux a travers plusieurs artères de la ville.

DSC08195.JPG

Il s’agit d’une action qui vient sans aucun doute renforcer la présence de l’état et le mérite bien sur, revient à la nouvelle équipe en place à la mairie de Tizi ouzou.

Les citoyens attendent certainement d’autres actions de ce genre qui ne feront que renforcer la confiance des citoyens si d’autres actiosn de ce genre sont lancés prochainement .

Repost 0
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 19:13

L’installation des APC a commencé, hier, lundi dans la wilaya de Tizi Ouzou sur fond de tension et de tractations interminables entre les élus des différentes listes sorties des urnes le 29 novembre dernier.

Si le sort de la commune de Tizi Ouzou a été scellé par le vote des élus lors de la cérémonie d’installation du nouveau P/APC, il n’en demeure pas moins que d’autres municipalités vivent encore le blocage.
En dépit d’une alliance contractée entre le FFS, le RND et le FLN, la semaine dernière, le candidat du RCD s’est imposé lundi à la tête de l’APC de Tizi Ouzou avec 17 voix exprimées, soit la majorité des 33 sièges que compte l’assemblée locale. Un score qui, du reste, explose le pacte passé par les trois formations citées précédemment.
Le même protocole d’accord n’a pas donné ses fruits dans d’autres communes ou les alliances entre partis politiques peinent à se mettre en place. A titre d’exemple, dans la commune de Frikat, relevant de la daïra de Draâ El Mizan, l’élection du nouveau maire n’a pas eu lieu hier puisque le FLN a voté contre le candidat des indépendants, dont la liste avait obtenu 35% des suffrages le 29 novembre dernier.
Les élus du FFS, selon nos informations, n’ont pas exprimé leurs voix. Déconfiture, également, dans les fiefs des partis politiques comme Ait Yahia (Ain El Hammam), commune natal de Amara Ben Younes et du chef charismatique du FFS, Hocine Ait Ahmed. 
Dans cette municipalité, le pacte passé entre le FLN et le RCD, dans le but d’écarter le MPA de Amara Benyounes n’a pas fonctionné. Pour cause, le RCD qui a obtenu 5 sièges n’a pas accepté les conditions posées par les élus du FLN, notamment, dans l’octroi des postes et de la présidence des commissions.
Dans la commune de Ain El Hammam, l’alliance contractée entre le FFS et le RCD a été rompue le jour du vote des membres de la nouvelle assemblée. Le RCD s’étant abstenu d’exprimer sa voix, le candidat du MPA a été élu avec 9 voix contre son adversaire du FFS qui n’en a récolté que 7.
Dans les autres communes, comme celle d’Azeffoun et Boudjima, l’alliance n’arrive même pas à se mettre en place à cause de divers désaccords. A Azeffoun, les élus du FLN qui devront choisir un allié ne semblent pas s’être encore décidés, apprend-on,  alors qu’à Boudjima, les élus du RCD refusent, d’après des échos, de s’allier avec les élus du RND  et du FFS.
Nordine Douici   el watan
Repost 0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 07:24

6851396640_0ef61e3482_m.jpg

Finalement, la coordination des comités de villages d’Agouni Bouffal et d’Aït Izid ont consenti à lever leur opposition  au passage du gazoduc sur leurs terres.

C’est du moins la conclusion à laquelle ont abouti les négociations qui ont eu lieu, mercredi dernier, au siège de la daira de Maatkas, en présence des membres de la coordination des deux villages suscités, du chef de Daïra, du directeur de la sonelgaz et du médiateur du wali de Tizi Ouzou. Rappelons que les villageois d’Agouni Bouffal et d’Ait Izid s’opposaient au passage de la conduite de gaz sur leur terre depuis plusieurs mois,  tant que leurs villages respectifs ne soient pas raccordés au gaz naturel, ce qui est en somme tout à fait légitime. Rappelons également que plusieurs réunions ont eu lieu précédemment pour tenter de trouver une issue à ce blocage. Le Wali de Tizi Ouzou s’est déplacé en personne à Agouni Bouffal, il y a quelques jours pour ramener les villageois à de meilleurs sentiments, hélas ce n’était pas le cas, car les villageois exigeaient l’entame des travaux dans leurs hameaux. Lors de la réunion marathon de mercredi dernier, le représentant des villageois déclarera : « Nous ne demandons que notre droit, au même titre que les autres villageois de la daïra, qui est de pouvoir bénéficier de cette importante commodité. Comment nous serait-il possible, d’accepter le passage de ce gazoduc  sur nos propriétés, alors que nous n’allons pas en bénéficier ? Nous exigeons l’entame immédiate des travaux et demandons à ce que les travaux aillent à un rythme accéléré, pour cela, l’entreprise retenue doit impérativement renforcer son chantier en moyens humains et matériels. Nous ne voulons pas nous faire avoir, nous ne croyons qu’aux actes et nous n’avons que faire des promesses sans lendemain ». Prenons la parole, le directeur de la sonelgaz, M. Medjbar dira avec beaucoup de persuasion et de détermination : « Je m’engage devant vous à interpeller tout de suite l’entreprise concernée pour lui signifier de renforcer son chantier et de travailler sans discontinuer jusqu’à l’achèvement total des travaux.A chaque fois que vous constatez qu’il y a des anomalies, des relâchements ou tout autre problème, les portes de mon bureau vous sont ouvertes. Toutefois, vous ne pouvez pas nous demander d’attendre la fin des travaux dans vos villages pour mettre en service le réseau là ou les travaux sont terminés. Nous avons nous aussi des impératifs et des intérêts à préserver. Laissez nous travailler pour sortir ces villages de la misère. Le développement de la wilaya et de la Kabylie profonde est conditionné par la réalisation des commodités telles que le gaz de ville, l’électricité, l’eau, les routes  et tout le reste. Les investisseurs ne viendront pas si ces commodités ne sont pas disponibles ».   Après une longue discussion qui a duré prés de 3 heures entre les concernés, la coordination convaincu par les engagements des responsables a décidé de lever l’opposition et de permettre à l’entreprise de poursuivre les travaux. Signalons que les responsables au niveau de la wilaya et de la sonelgaz espèrent une mise en gaz avant la fin de l’année en cours, du moins là ou les travaux sont déjà achevés.

Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 20:07

Un Protocol d’accord a été signé, jeudi 6 décembre, entre trois formations politiques, à savoir, le FFS, le FLN et le RND, pour la présidence de l’APC de Tizi Ouzou.

3332276715_0fb587a18f_t.jpg

A l’issue de la réunion des représentants de ces trois partis, le FLN s’est vu reconduit, à la faveur de cette alliance, aux commandes de l’assemblée populaire de Tizi Ouzou pour un second mandat consécutif.

Lors de la réunion qui s’est déroulée au siège fédéral du FFS, le Mouhafedh Saïd Lakhdari, le fédéral de Tizi Ouzou Farid Bouaziz, ainsi que le responsable du bureau local du RND, Tayeb Mokadem, se sont entendus sur  trois principes. Force et de constater que cet accord a effacé le parti de Mohcine Belabés (le RCD) de la gestion de l’APC de Tizi Ouzou et de l’APW et menacerait ainsi sa position dans les autres localités.  

A fortiori, «le FLN présidera l’APC de Tizi Ouzou et octroiera deux vice-présidences au FFS, deux au RND, et une au indépendants qui sont parrainé par le MEN. Les commissions seront reparties comme suit : 1 FLN, 2 au FFS, 2 au RND », lit-on dans le document. 

Selon les signataires du Protocol, en outre, le même Protocole d’accord sera étendu à toutes les Assemblée communales à travers la wilaya de Tizi Ouzou, puisque : «Chaque partis, (à travers les autres communes, ndlr) postulera à la présidence de l’APC dont il a pris le plus grand nombre de sièges, ou à défaut, le plus grand nombre de voix. Les autres partis s’engagement à soutenir le postulant»

Quant à l’assemblée populaire de wilaya, le FFS qui est sorti premier dans suffrages (17 sièges), cédera  une vice-présidence et deux commissions pour chaque parti tout en gardant la tête de l’institution, mais avec une majorité confortable, à savoir, 34 sièges issus de la dite alliance sur les 47 qui été en jeu.

in El Watan

Repost 0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 06:09

imagesCAPCTCI3

Les élections locales qui se sont déroulées ce jeudi n'ont pas drainé grand monde dans la wilaya de Tizi Ouzou. Aux urnes de l'APW, le taux de participation était estimé à 36,% alors que celui des APC est légèrement plus haut avec un taux de 40,56%. Comme à l'accoutumée, les opérations se sont déroulées sans aucun incident significatif influant sur le cours des élections. Il est juste à relever le vol, la veille mercredi au soir, du matériel de la commission de surveillance des élections au niveau de la commune de Aïn El Hammam. Les observateurs des partis n'ont pas non plus relevé d'importantes irrégularités dans les procès-verbaux. Fait marquant, cependant, les électeurs en ne donnant pas la majorité absolue à un seul parti à travers les communes et l'APW, ont contraint ces derniers à chercher des alliances et faire des compromis. Pour la première fois, toutes les formations sont appelées à apprendre l'humilité et respecter les règles de la démocratie. Désormais, les partis politiques sont devant un choix: travailler ensemble pour le bien des populations ou s'entêter à bloquer les APC, mais au risque de se voir sanctionnés par les électeurs à la prochaine mandature.
Autre fait marquant, la répartition des sièges au niveau de l'APW et des APC. En effet, aucun parti ne pouvait jusqu'à hier dans l'après-midi, se prévaloir d'avoir obtenu la majorité absolue. Au niveau de l'APW, le FFS et le RCD devront se serrer la main ou carrément passer aux opérations de charme pour s'allier à la gestion des affaires de la wilaya de Tizi Ouzou en obtenant respectivement 17 et 16 sièges chacun. Les autres partis ne sont pas à ignorer aussi. Le FLN et le RND ont totalisé chacun 7 sièges et le PT avec 10. Jusqu'à hier dans l'après-midi, les états-majors des partis restaient encore prudents sur les déclarations qui risqueraient de parasiter les négociations et les alliances.
Au niveau des APC, les mêmes partis devraient désormais cohabiter et s'allier pour former des majorités capables de gérer les affaires de la collectivité. Il est cependant à relever que la traditionnelle répartition a été respectée mais avec une nouveauté; l'absence de majorité absolue. Le RCD comme d'habitude domine dans les communes du flanc nord, son fief depuis sa création en 1989 alors que le FFS reste dominant dans les communes du flanc sud comme Draâ El Mizan. Toutefois, le RCD a décroché la gestion de la ville de Tizi Ouzou avec 7 sièges. Là également, dans la capitale du Djurdjura, le RCD devra recourir aux opérations de charme pour aguicher un allié. Le FFS, le FLN et le RPR ont, eux aussi, obtenu 6 sièges chacun. En fait, même si les états- majors des partis restaient encore hier avares en déclarations, il était évident que ces derniers réfléchissaient à la nécessité des compromis. Et, c'est là que réside justement la victoire non pas des partis mais de la population. Pour la première fois, celle-ci oblige ses représentants à se mettre à l'apprentissage de la vraie pratique démocratique. La population a signifié aux partis traditionnels de la région qu'ils ne le sont plus. Les résultats obtenus par les élus sont les seuls arguments recevables aux yeux des électeurs

in l'Expression

Repost 0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 06:53

imagesCAP2XOVL.jpgLes habitants du village d’Aït Hague, relevant  de la commune d’Irdjen, à une vingtaine de kilomètres a l’Est de Tizi-Ouzou, bloquent le projet d’implantation d’un transformateur électrique au niveau du village. En effet, le village a bénéficié d’un transformateur électrique de grande puissance qui répondrait aux besoins en électricité de 5 mille habitants. Malheureusement, ce projet est en suspens, car les villageois s’opposent au choix fait par SONELGAZ, quant à l’assiette foncière devant l’accueillir. «Nous sommes bien conscients que ce transformateur va répondre aux besoins de  consommation de l’électrique pour tout le village résoudra le problème des coupures d’électricité en toute saison, mais l’endroit où on a décidé d’implanter ce transformateur est un lieu de rassemblement et de rencontres pour les jeunes et les vieux du village. C’est notre lieu de détente où nous profitons d’une belle vue sur le barrage de “Taksebt”. C’est la raison pour laquelle tous les habitants s’opposent à la concrétisation de ce projet dans ce site», nous a déclaré un habitant, ajoutant que tout ce que les villageois demandent serait la transposition du projet à un autre endroit plus approprié. 

in "DEPECHE DE KABYLIE"        

Repost 0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 20:43

DSC06641.JPG

 

voici quelques photos prises lors des derniéres chutes de neige qu' a connu la ville de tizi ouzou durant le mois de fevrier 2012,ci dessus  photo prise a la nouvelle ville

 

DSC06651

 

 

ci dessus du coté du quartier appellé "tarzan"

DSC06668.JPG

 

montée vers la haute ville

 

DSC06692.JPG

 

 des scénes de joie pour les enfants qui jouent dans la neige a la haute ville

Repost 0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 19:55

HP_TO.jpg

la situation que prévaut à l'hopital de TIZI OUZOU est catastrophique due a la gréve des éboueurs de la mairie et dont la conséquence directe est l'amoncelement des déchets médicaux des services dans la cour de l'hopital.

mais le plus grave dans l'histoire,c'est la passivité tranchante des gestionnaires de cet hopital qui n'essaient méme pas de trouver une solution a ce probléme.

mais le comble dans l'histoire ,l'immeuble que vous voyez au fond de l'image,c'est le service infectieux dans lequel sont hospitalisés des malades qui ne recoivent pas de visites enfin sauf la visite des microbes qui s'amocellent dans le tas d'ordure a coté du service...a suivre

Repost 0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 15:19

                                             manif_a_tizi-copie-1.jpg

La CNCD tendance partis politiques a réussi sa sortie ce samedi 19 mars, lors d’une marche pacifique qui a drainé plusieurs milliers de personnes, selon nos estimations. La manifestation a démarré à 11 heures du Carrefour du 20 Avril. L’on a remarqué la présence de parlementaires du RCD, de représentants du MDS et du PLD, d’étudiants, de femmes mais aussi de beaucoup de jeunes.

Des slogans hostiles au pouvoir ont été scandés par les marcheurs qui ont observé une minute de silence devant l’hôpital de Tizi Ouzou. Plusieurs banderoles ont été déployées par les manifestants sur lesquelles on pouvait lire « Pour une Algérie démocratique et sociale », « halte à l’antikabylisme », « Pour la liberté, la dignité et la justice », etc.

 

Arrivée au niveau de la maison de la culture, la procession a marqué une halte. Devant le siège de l’ancienne mairie, un sénateur du RCD, en l’occurrence Mohand Ikherbane, a pris la parole afin de remercier les participants pour leur mobilisation en faveur du changement démocratique. L’orateur a notamment exhorté les marcheurs à maintenir la mobilisation en prévision d’autres actions à venir. « Nous sommes plus que jamais déterminés pour un véritable changement », a‑t‑il dit. La foule s’est dispersée dans la calme vers 13 heures.  

 

source TSA

 

 

Repost 0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 06:00
Les services de contrôle de la qualité appartenant à la Direction de la concurrence et des prix ( DCP),  qui a mobilisé une équipe constituée de 70 agents déployés dans les localités les plus reculées de la wilaya de Tizi Ouzou afin de protéger le consommateur ont frappé fort durant les deux premières dizaines du mois de Ramadhan.

Au total, 33 magasins ont été fermés dans différentes localités, 5 durant les premiers dix jours et 28 durant la deuxième dizaine du mois, cela pour des raisons d'hygiène et de refus de contrôle. 684 interventions ont été enregistrées durant la même période. 327 durant la première dizaine du mois et 357 durant la seconde.

Au cours de ces interventions, 215 infractions ont été enregistrées et 192 procès- verbaux dressés.  C'est la deuxième dizaine du mois sacré qui a enregistré plus d'infractions. Ainsi, 134 infractions ont été enregistrées durant cette période contre 81 seulement durant la première dizaine du mois. C'est le même cas pour les procès-verbaux, 120 PV ont été dressés durant la seconde période et 72 durant la première.

Au cours de leurs décentes, les agents de la DCP ont saisi 338 kg de produits alimentaires impropres à la consommation, 227 kg durant la première dizaine et 111 kg durant la seconde. La valeur totale de la marchandise saisie est estimée à plus de 130 000 dinars.

C'est les viandes blanches qui viennent en premier sur la liste des produits saisis avec 300 kg dont 195 kg durant la première dizaine et 105 kg durant la deuxième pour une valeur totale de plus de 102 000 dinars. Par ailleurs, les services des pratiques commerciales appartenant à la même direction ont enregistré 218 interventions, 60 durant la première dizaine du mois sacré et 148 durant la seconde. 74 procès-verbaux ont été établis dont 16 durant la première période et 58 durant la seconde.

Repost 0

Présentation

  • : Tizi-ouzou,le blog
  • Tizi-ouzou,le blog
  • : un blog consacré à l'actualité de la ville de Tizi-ouzou et à l'info relatif a la wilaya de Tizi ouzou en reprenant tous les évenements qui se produisent en kabylie et précisement à Tizi ouzou.
  • Contact

Compteur

Recherche

Archives