Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 20:31

le gouvernement iranien réprime de manière violente les manifestations de soutien au candidat malheureux moussavi et limite la liberté de la presse et pour lesquels des critiques fusent de par le monde. Mais qui sont donc les hommes qui se cramponnent au pouvoir? SPIEGEL ONLINE donne un aperçu des acteurs du régime actuel.

Le dernier combat du pouvoir en Iran se joue pour le président Mahmoud Ahmadinejad, mais le  vrai numéro un dans le pays est une autre. Compte tenu de la configuration du pouvoir en Iran ? c’est l'ayatollah Ali Khamenei qui est nommé à vie  par des dirigeants religieux. Il a non seulement la souveraineté de l'interprétation dans les questions religieuses, mais est aussi des juges et une armée.

 Pour le chef spirituel  Khamenei: "Pas de séparation entre religion et politique"

 Ainsi, il est commandant en chef des forces armées et de la garde révolutionnaire "Pasdaran". Il contrôle la presse et détermine six des douze membres du Conseil des gardiens, de la législation de leur compatibilité avec l'islam et examine toutes les options sur l'idéologique et religieux ,dispose aussi d’un pouvoir de décision sur la fiabilité des candidats.

Coté religieux, Khamenei est considéré comme la ligne dure conservatrice et représente une disposition des vêtements pour les femmes. Il est convaincu que, "dans l'oeil du pur Islam pas de séparation entre la religion et la politique.

Même durant le mandat du président réformateur Mohammed Khatami, qui régna de 1997 à 2005, Khamenei a fait presque tous les projets de loi sur la libéralisation à l'intérieur et l'ouverture vers l'extérieur.

Khamenei a été élève de l'ayatollah Ruhollah Khomeyni et adversaires de la politique orientée vers l'ouest de Shah Mohammed Resa. Après la révolution islamique 1979, lui qui ne faisait pas partie du cercle des proches de Khomeini a su gagner la confiance de l’ayatollah khomeini grace au soutien duquel ,il devient président de la république en 1981.

 

Source :Der spiegel

Repost 0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 08:01

Boufarik, des citoyens ont saisi les services de l'APC pour dénoncer le fait que des terres agricoles sont régulièrement irriguées avec des eaux usées (égouts). Sachant que cela pourrait nuire à la santé des citoyens, on se demande comment toutes les autorités avisées, notamment l'APC, la daïra et la wilaya de Blida n'ont pas encore ouvert une enquête.

Il faut noter que le cas de Boufarik n'est pas le seul, car dans d'autres régions du pays, des terres agricoles sont également irriguées par des eaux usées. Les risques prennent de l'ampleur lorsqu' il s'agit de terres plantées de pastèques, melons, tomates etc.

source: le temps
Repost 0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 07:55

L’assemblée générale extraordinaire de l’APC de Tizi-Ouzou à laquelle a appelé le maire pour cet après-midi est très attendue. Avant de procéder au “remaniement de l’exécutif et des commissions”, points portés à l’ordre du jour mentionné sur les invitations adressées aux élus, il sera certainement question de rattraper la “bourde” commise lors de la dernière assemblée durant laquelle le maire s’est contenté de prononcer verbalement “la dissolution de tous les organes de l’APC.”

Depuis, l’APC patauge dans un bourbier sans nom. En effet, l’annonce de la dissolution a été bel et bien prononcée par le maire. Mais faute de n’avoir pas pu faire voter la décision, des élus ont vite fait de tout remettre en cause puisqu’une délibération n’a pas suivi. C’est ce qu’ils lui ont bien précisé dans un courrier qui lui a été destiné. Et voilà que le maire consent à convoquer une nouvelle assemblée générale extraordinaire avec au menu : “Remaniement de l’exécutif et des commissions”. C’est du moins ce qui est porté sur les invitations dont ont été destinataires les élus. Tout à fait le même ordre du jour prévu lors de la précédente AGE. Sauf que lors de cette dernière, il n’y a point eu de remaniement. L’AG qui s’est bouclée en queue de poisson n’a rien sanctionné. Cela n’a pas empêché le maire de lorgner en solo du côté du groupe des douze élus contestataires qui réclament le départ du 1er vice-président et du président de la commission sociale, et en compagnie de ces deux derniers du côté des élus du FFS pour tenter de former un nouvel exécutif. En clair, et avec des mots directs, le maire a “tenté de jouer double jeu…” En effet, il est de notoriété publique que le maire était en contact avec le groupe des élus frondeurs, et en même temps a été aperçu partager des tables en privé avec certains élus du FFS. Avec le premier groupe, il négociait un nouvel exécutif sans ses deux fidèles “indésirables”, et avec les seconds il pensait parvenir à un deal pour ne pas s’en séparer… Mais les pourparlers avec les élus du FFS, particulièrement ceux avec qui un contact direct a été établi dans ce sens, ont vite fait de s’avérer peu réjouissants pour lui. Ce qui l’aurait sans doute amené à renouer contact avec les douze élus contestataires dont, doit-on rappeler, trois du FLN, trois indépendants qui depuis ont rejoint le FLN, deux du RCD, et quatre du RND. Juste pour la précision : le RCD en compte quatre, mais il se trouve que le groupe s’est disloqué

entre deux : d’un côté, deux élus plutôt plus "complices" avec le maire, le 1er vice président, et le président de la commission sociale, et de l’autre les deux autres dont le 2e vice-président engagés avec les protestataires. La précision faite, c’est dans cet esprit donc que le maire a convié dimanche dernier les élus de son parti, le FLN pour trancher une “position maison” avant tout. Peu d’informations ont pu filer sur ce qui a été dit, mais des indiscrétions révèlent que la réunion s’est tenue sans la présence des deux élus montrés du doigt, à savoir bien entendu le 1er vice-président et le président de la commission sociale. Un détail de taille qui, à défaut d’une ruse, renseigne sur les intentions nouvelles du maire… Ainsi, à en croire des bribes d’informations, le maire pourrait bien reconduire le même exécutif avec pour seul changement la désignation d’un nouveau 1er vice-président.

 

Un autre épisode des scandales qui ont secoué l’APC de Tizi-Ouzou. Autant dire que le nouvel exécutif qui sortira de la réunion de cet après-midi, si bien sûr il venait à être désigné, aura sans doute plus de mal à réhabiliter l’image de l’APC qu’à gérer les affaires courantes…

 


source:la depeche de kabylie
Repost 0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 00:21

Monter sa société, c’est un peu comme courir un marathon. On peut y arriver du jour au lendemain, mais il est plus rassurant de se fixer des objectifs.

 

 

J’aime bien l’anonymat lors du départ des grandes courses à pied. Il y a des gens devant, il y a des gens derrière, des femmes, des hommes, des jeunes, des vieux, des sérieux, des rigolos. On a cette certitude qu’on ne sera pas le premier, pas le dernier non plus. Ce n’est pas une course entre soi et les autres mais une rencontre, parfois inattendue, entre soi et soi.

Le lancement d’une société est assez similaire. On est tout fringant en passant la ligne de départ sous les cris de la foule, mais la route est longue avant d’arriver, si possible debout, au bout de la course. Personnellement je déteste le 13 ème kilomètre, allez savoir pourquoi, et le 17 ème, aussi, un peu. J’ai des chutes de moral, des doutes, l’envie d’arrêter. L’esprit est pervers, il vous souffle des phrases comme "à quoi ça sert ?", et l’angelot sur votre épaule gauche a bien du mal à vous intimer l’ordre de continuer malgré tout. Rien à voir avec l’aspect physique de la chose. A ce moment-là, c’est la tête qui décide si j’arrête ou si je continue. Le mental, comme disent les pros.


Je retrouve des sensations assez similaires dans les journées de travail de 15 à 18 heures : quel investissement, quel effort, parfois ! Mais en ces temps troublés, c’est plutôt bon signe. Le carnet de commande d’Azerty-media est plein, et on ne va pas s’en plaindre. De jolies collaborations sont en cours, j’aurai l’occasion d’en reparler. Et tout comme la course de fond, ce qui, parfois, permet d’avancer encore un peu plus loin, ce sont ces objectifs que l’on s’est fixés. Raisonnables, bien sur. Accessibles, au risque de démotiver. Mais néanmoins stimulants. Moins de 2h pour un semi-marathon. Tel chiffre d’affaires pour la fin de l’année.

Et tant que petit entrepreneur - vous savez, ceux qui ne parlent pas en millions d’euros de chiffre d’affaires - ce qui me manque aujourd’hui, ce sont les partenaires pour éclairer un peu la route sur les métiers qui ne sont pas les miens, et m’aider à mettre en place des objectifs pertinents. Pour voir clair non plus à 6 mois mais à un, deux, voire trois ans. Ces partenaires, je les ai cherchés avec l’aide de l’Accre, et je ne les
ai pas trouvés. Je me suis renseigné sur la nouvelle procédure d’aide baptisée Naccre. Mon retour d’expérience est tout aussi décevant, ce sera l’objet d’un prochain billet.
Mon expert comptable ? Il exécute les formalités, et le fait bien. Mais c’est tout.

Or, si je n’ai pas besoin de coach pour aller au bout d’un semi-marathon, j’ai besoin d’aide pour éclairer la route comptable d’Azerty-media et envisager des perspectives de développement. Il y a bien les professionnels du développement d’entreprises, mais Azerty-media n’a pas encore atteint la taille critique pour les intéresser. Et leurs exigences financières sont de celles qui font frémir à l’avance un compte professionnel.

Alors pour ne pas sombrer dans l’attentisme, je passe en revue mes partenaires actuels. Est-ce que le service qu’ils m’apportent est bien celui que j’attends ? Certains changement organisationnels résultant de cette réflexion sont déjà en cours. Je vous en parlerai lorsqu’ils seront effectifs. De votre côté, si vous avez des trucs, astuces, conseils, solutions éprouvées en la matière je suis preneur. En attendant, Azerty-media continue sa course à son rythme, très sollicitée, d’accord, mais pas essoufflée pour autant.


  par Nicolas Gurgand

 

Repost 0
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 06:47

La guerre psychologique bat son plein entre le sélectionneur national, Rabah Saâdane, et son homologue zambien, Hervé Renard, à quelques jours de la capitale confrontation entre les sélections des deux pays dans le cadre des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2010. 

Hervé Renard a tenu à riposter à la dernière sortie de Saâdane qui a déclaré que si l'entraîneur de la Zambie est un renard, lui est un renard et demi.

«Il y a un seul renard, c'est moi. Nous allons voir qui est le meilleur renard après le match de samedi», a affirmé le technicien français à la presse zambienne. L'ancien élève de Claude Leroy prévient les Verts.

«Les Algériens doivent s'attendre à un match des plus durs. Nos joueurs sont prêts pour cette rencontre cruciale.

On s'est bien préparés en Afrique du Sud et Dieu merci, on n'a aucun blessé», dira le driver des Chipolopolo, rassuré par la prestation de ses poulains lors du match amical livré samedi contre les stagiaires des Orlando Pirates qu'ils ont battus sur le score sans appel de 9 à 0.

La bataille tactique promet d'être rude entre le très expérimenté Saâdane et le jeune Renard, sur le terrain de la mort de Chililabombwe samedi après-midi, dans cette très attendue confrontation algéro-zambienne dont l'enjeu est la première place du groupe C. Ce sera un match dans le match.

source:le temps

Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 20:26


Grace au pack ADSL distribué par Fawri par le biais d’une liaison internet.

 

En effet, certains spécialistes des démos numériques piratent les programmes de Canal Satellite grâce à une connexion ADSL offerte par Fawri, une filiale d’Algérie Télécom.

Cet engouement remarqué ces jours ci, pour lequel l’information circule de bouche a oreille

C’est notamment grâce à des démos numériques actuellement en vente,fabriqué en Algerie , qu’on peut décrypter le signal codé de Canal Satellite. Il suffit de brancher le micro-ordinateur connecté avec l’ADSL avec un fiche USB au démo et transférer le tout à une télé.

Mais il faudrait passer au préalable chez un revendeur pour vous attribuer une clé pour la modique somme de 1000 dinars (environ 9 euros)  l’abonnement d’une année.

L’Internet et plus particulièrement l’ADSL décodent les signaux codés de Canal Plus et les transfèrent en clair vers la télévision.

Mais pour avoir une bonne connexion, il faut avoir l’ADSL H24, et du 512 kpbs pour avoir une liaison en continu sans coupures.


Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 07:56

Le ministre des Travaux publics est catégorique quant à l'exploitation de l'autoroute Est-Ouest, qui sera livrée dans sa totalité d'ici à fin 2009.Le système de péage sera appliqué, nous a-t-il confié hier lors de son point de presse en marge de la rencontre nationale sur la préservation de l'outil de production des entreprises du secteur.

«Nous avons réalisé une autoroute aux normes internationales, plus précisément européennes. Cette infrastructure sera dotée d'aires de repos, de stations de carburants et de tous les équipements nécessaires. C'est un projet de qualité qui a nécessité une enveloppe de 11 milliards de dollars», a-t-il répondu à notre question.

Selon le ministre, une société sera créée pour l'exploitation de la nouvelle autoroute. Elle sera appelée à gérer le péage et l'entretien de cet axe, considéré par le ministre comme un facteur de développement économique. S'agissant des tarifs d'entrée sur ce réseau routier, Amar Ghoul s'en remet aux décisions du gouvernement, habilité, selon lui, à s'engager sur les niveaux de prix et la date de la mise en œuvre du péage. «Une étude a été réalisée sur ce point.

Nous avons constaté que l'autoroute Est-Ouest sera rentable étant donné qu'elle pourra absorber 85% du trafic national, dont 50% du trafic de poids lourds. Un camion qui transporte une marchandise d'une valeur de 10 millions de dinars pourra bien payer un ticket équivalent à un café ou un sandwich», ajoute-t-il, sans ironie.

source:le temps

 

 


Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 07:46

Au moment où l’exécutif est ébranlé par une grave crise interne, l’APC de Tizi-Ouzou récidive avec un autre scandale d’une autre nature. Ainsi, quelque 90 femmes et 130 hommes, tous fonctionnaires à l’APC de Tizi-Ouzou, viennent d’être destinataires d’une convocation émanant du procureur de la République près le tribunal de Tizi-Ouzou. Ils doivent répondre à ces convocations dimanche prochain. Les griefs retenus contre ces fonctionnaires sont : faux et usage de faux, falsification de documents administratifs, vente d’imprimés d’extrait d’acte de naissance à 500 DA, ainsi que la falsification du registre d’état civil, comme les actes de mariage
source:la depéche de kabylie
Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 00:27
<!--DEBUT WEBOSCOPE FREE - Weborama -->
<script type="text/javascript">
WEBO_ZONE=1;
WEBO_PAGE=1;
webogold_ok=0;</script>
<script type="text/javascript" src="http://localhost/gold.js"></script>
<script type="text/javascript">
if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,399798);}</script>
<NOSCRIPT><A HREF="http://www.weboscope.com">Weboscope</A> mesure d'audience, statistiques, ROI<BR>
<A HREF="http://www.weborama.fr">Classement des meilleurs sites</A> et positionnement </NOSCRIPT>
<!--FIN WEBOSCOPE FREE - Weborama -->
Repost 0
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 20:11


L'Algérie produira et commercialisera  uniquement de l'essence sans plomb d'ici quatre ans (2013), a annoncé hier  Abdelhafid Feghouli, vice-président aval à la Sonatrach. 

L'invité de la rédaction a estimé que «ce sont des efforts importants pour protéger l'environnement et préserver la santé des citoyens».

Pour réaliser cet objectif, une restructuration des raffineries est en cours, permettant d'améliorer les capacités de raffinage, qui sont actuellement de l'ordre de 21 millions de tonnes.

Le coût de la réhabilitation en cours est de 3 milliards de dollars et permettra d'augmenter les capacités de 26 millions de tonnes de plus, alors qu'avec la réception de la nouvelle raffinerie de Tiaret, en 2015, les capacités passeront à 46 millions de tonnes par an.

A propos de la production de gasoil, le responsable a relevé en premier lieu que les capacités de production actuelles sont de 7 millions de tonnes/an et a souhaité qu'elles soient augmentées afin de supprimer les importations de ce produit.




D'autres investissements pour développer les capacités de production de GNL sont également lancés depuis plusieurs années, principalement au cours des deux derniers exercices.

En plus des projets d'extension de certaines unités, les projets en cours de réalisation sont notamment le complexe GNL de Skikda qui permettra d'augmenter les capacités de 4,5 millions de tonnes vers 2012, le complexe d'Arzew d'une capacité de 4,5 millions de tonnes qui sera opérationnel d'ici à 3 ans et le gazoduc Galsi dont les travaux vont démarrer en 2010.

Les investissements dans l'industrie gazière s'élèvent à près de 6 milliards de dollars, a-t-il indiqué, notant que «d'ici à 2012, les capacités de production passeront à 62 milliards m3». Au sujet des exportations du gaz naturel, le responsable a expliqué que la moitié est exportée par gazoduc, alors que l'autre moitié, elle, est effectuée à travers les unités de liquéfaction.

L'augmentation des capacités d'exportation, d'ici à 2016, dépendra de l'état des réserves. «Si de nouvelles découvertes de gaz sont effectuées, les capacités d'exportation seront également augmentées», a-t-il signifié, annonçant «des projections d'exportation de 85 milliards m3 de gaz d'ici à cinq ans».

L'Algérie, qui est un important exportateur gazier vers l'Europe, affermira sa position sur le marché européen, voire d'autres régions, grâce à l'amélioration des capacités de transport. La possibilité d'opter pour d'autres marchés qui s'avèreront «plus valorisants» que celui de l'Europe, notamment les Etats-Unis et l'Asie, n'est pas écartée.

Evoquant le marché national, le responsable a noté la constante croissance de la demande représentant une consommation de gaz naturel autour de 24 milliards m3 par an.

Dans le secteur de la pétrochimie, qui a bénéficié d'une stratégie depuis 2005, Sonatrach a entamé la réalisation de deux unités de production d'urée et d'ammoniac à Arzew pour un investissement de 4 milliards de dollars, permettant à l'Algérie de se positionner sur le marché des engrais de manière effective.

D'autres projets avec un consortium algérien et avec Total sont en négociation. Abdelhafid Feghouli a espéré pouvoir conclure ces projets dans les prochains mois.






Repost 0

Présentation

  • : Tizi-ouzou,le blog
  • Tizi-ouzou,le blog
  • : un blog consacré à l'actualité de la ville de Tizi-ouzou et à l'info relatif a la wilaya de Tizi ouzou en reprenant tous les évenements qui se produisent en kabylie et précisement à Tizi ouzou.
  • Contact

Compteur

Recherche

Archives